Si vous connaissez un chien à l'attache ou enfermé en permanence, vous pouvez mettre une lettre de sensibilisation dans la boîte aux lettres des propriétaires. Vous trouverez un exemple d'une lettre ici

Enquête chiens à l'attache/enfermés dans un chenil

Combien de chiens sont attachés/enfermés




Il(s) a(ont) une niche




Ils sont attachés à une chaine




Ils sont enfermés dans un chenil/une cage/une voiture/un balcon/un garage



Ils ont de la nourriture et de l'eau à leur disposition en permanence



Je l'ai signalé à la mairie/gendarmerie/DDPP



Je peux vous envoyer des photos/des films



Merci beaucoup pour votre contribution. Ces éléments seront traités avec toute confidentialité.

                                       Le Travail à la Chaîne


"Pour être libre est non seulement à rabattre les chaînes de un, mais de vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres."    Nelson Mandela


Les Français sont attachés à leurs traditions. En Vendée, par exemple, c'est la coutume, surtout à la campagne, de garder un chien à la chaîne 7 jours sur 7. Pourtant la loi a depuis au moins 1982 prescrit la longueur minimale de la chaîne et l'obligation de fournir à l'animal un abri convenable. (Voir Arrêté du 25 octobre 1982 concernant l'élevage, la garde et la détention des animaux Annexe 1, Chapitre 2). 

Malheureusement, même après plus de 30 années, cette loi semble rester toujours lettre morte. En effet, au cours d'une réunion avec la DDPP, nous avons eu l'impression que le responsable semblait ignorer que cette loi s'appliquait à tous les détenteurs de chiens.

Cette tradition n'est pas le fait des plus jeunes, (moins de 60 ans) ni des "étrangers", et là, je parle de gens d'autres régions françaises et d'autres pays. Nous recevons de temps à autre tout au long de l'année des appels téléphoniques de personnes qui se sentent concernées par des chiens enchaînés, mais cet hiver nous avons reçu un très grand nombre d'appels surtout au sujet de chiens avec des abris insuffisants. Nous avons évoqué le problème auprès des autorités mais ces dernières ne furent pas d'un grand secours. En ce qui les concerne, si l'animal ne court pas un danger de mort, il n'y a pas de problème .... même si la loi dit clairement que les animaux ne devraient pas être détenus de sorte que leur santé soit mis en danger et/ou qu'ils en souffrent. Et pourtant cela pourrait changer parce que nous avons appris dernièrement que la personne qui prônait cette non-intervention a quitté la Vendée. Nous croisons les doigts.

La loi française ne donne aux associations de protection d'animaux aucun pouvoir d'action en cas de négligence ou de cruauté. Nous ne pouvons pas intervenir directement et retirer les animaux en danger. Tout ce que nous pouvons faire c'est alerter les autorités et espérer qu'elles prennent le cas au sérieux. Cette façon de faire peut générer de la frustration auprès de particuliers qui attendent que nous intervenions vigoureusement et portions secours au pauvre animal. En réalité, vu juridiquement, les associations n'ont pas un vrai rôle à jouer dans ces cas: au niveau local, c'est le maire, la gendarmerie, puis le procureur, le préfet etc. jusque tout en haut les ministres concernés. Tout ce que nous pouvons faire c'est de rendre les autorités plus entreprenantes et aider à trouver une solution.

Comme toujours quand il faut traiter avec les autorités il est préférable de se munir de faits et de chiffres vérifiables. C'est pour cette raison que nous avons créé un évènement sur Facebook nommé "Chien attaché ou enfermé (en Vendée)! Attention Danger!"   

Sur cette page on peut laisser des indications sur des chiens enchaînés ou tenus en cage. Mais vous pouvez aussi remplir le questionnaire ci-dessus. 

Nous utiliserons ces rapports pendant notre prochaine réunion avec les autorités. Bien sûr, cela n'aide pas la pauvre bête actuellement en souffrance et en danger. Alors, que faire?

Et bien, ce que nous ne pouvons pas faire c'est retirer le chien à son propriétaire: cela nécessite la décision d'un juge. Sans cette décision, c'est un vol, même si c'est bien intentionné. Nous connaissons quelqu'un qui a sauvé un chien de la mort par négligence, mais il a été poursuivi et a finalement écopé d'une amende de 700 euros. Si nous avons des preuves via des photos, vidéos et/ou des témoignages écrits, nous pouvons contacter le maire et lui demander de se mettre en relation avec le propriétaire. Idéalement nous essaierions de trouver une solution avec le propriétaire pour soit améliorer les conditions de détention soit trouver une nouvelle famille pour le chien si le propriétaire est d'accord. Si ça ne marche pas nous pouvons porter plainte auprès du procureur de la république, mais c'est un long combat et de tels cas prennent des années à être résolus.


Pourquoi les chiens devraient être des animaux de compagnie à la maison : 

les dangers de l’extérieur, comment résoudre les problèmes à l’intérieur?


Quand les gens demandent « pourquoi les chiens ne devraient pas être tenus à l’extérieur ? » et « comment apprendre à mon chien de devenir un chien d’intérieur ? », diffusez ce bon conseil du « Grand, horrible extérieur » du comportementaliste et auteur Pat Miller publié dans « Your Dog » newsletter. 


Les chiens aiment vivre à l’intérieur avec leurs familles. Ils sont par nature des animaux de meute, donc les garder à l’extérieur les prive de leur place à l’intérieur de leur famille de meute. Selon l’auteur et dresseur Pat Miller les raisons données pour garder le chien à l’extérieur sont à ranger dans deux catégories :


  • Mauvais comportement du chien ce qui peut être arrangé et/ou modifié (exemple : le chien n’est pas dressé pour vivre à l’intérieur) et
  • préjugés des gens qui peuvent également être modifiés (exemple : « les chiens devraient vivre dehors à l’air frais ».
        
Bien sûr il est bénéfique pour les chiens de passer du temps dehors, mais ce temps devrait être consacré à des sessions de jeu dans la cour et à des promenades dans le voisinage, mais pas à une exclusion, seul dehors de la maison

Les problèmes qui pourraient résulter du fait qu’un chien est laissé à lui-même dehors :
  • Les chiens qui sont tenus à l’extérieur sont privé de la compagnie humaine et ont plus de problèmes à créer des liens avec les membres de la famille. Ils ont plus de mal à réagir convenablement vis-à-vis des humains et sans surveillance et éducation appropriés de leurs propriétaires ces chiens peuvent et vont développer des comportements indésirables.
  • Les chiens laissés dans la cour s’ennuient et aboient à tout bout de champ pour s’occuper … creusent des trous, se bagarrent à travers la grille avec les chiens du voisinage et d’autres animaux, creusent sous la clôture …. Et grimpent ou sautent par-dessus les clôtures et quand les propriétaires rendent visite au chien dans la cour, il est souvent incontrôlable tant il a été privé de la compagnie des hommes.
Plus de risques :
  • s’enfuir de la cour et à la suite se faire écraser par une voiture ou se perdre dans la forêt, se faire maltraiter par d’autres gens. Aussi : ils peuvent paniquer et même mordre des gens par confusion.
  • taquinerie et cruauté de jeunes ou d’adultes de l’autre côté de la clôture.
  • Vol
  • Empoisonnement
  • Plaintes et menaces des voisins ; visite des contrôleurs de la SPA
  • Relâcher accidentel par un passant, un releveur de compteur ou un technicien et des morsures éventuelles.
  • Frustration de ne pas pouvoir s’approcher de chiens et de personnes qui passent ce qui peut mener à des agressions à l’entrée ou lors des repas vis-à-vis d’autres chiens ou de personnes.
  • Maladie et des problèmes de santé chroniques dus au séjour à l’extérieur par tous les temps
  • Coups de soleil ou insolation
  • Morsures d’insectes aux oreilles et autres parties du corps ce qui peut mener à des plaies ouvertes et des infestations d’asticots.
  • Electrocutions quand ils déterrent ou mâchonnent des fils électriques à l’extérieur de la maison
  • Développement de comportements obsessionnels (tics) comme attraper sa queue, chasser des mouches et auto-mutilation, le résultat d’ennui et de frustration.

Solutions créatives de problèmes d’intérieur/extérieur et de courtoisie par Pat Miller: 

  • Les bonnes manières ne sont pas fortuites. Le propriétaire doit prendre la responsabilité d’apprendre à son chien un comportement convenable et de bonnes manières à la maison. Cela veut dire, passer quelque temps chaque jour avec le chien pour lui apprendre à être propre et l’en récompenser. Pensez que le chien cherche tout le temps un répondant. Donc, les propriétaires doivent prévoir, chercher et profiter de l’occasion pour récompenser un bon comportement et décourager un comportement négatif . (Exemple : beaucoup de propriétaires récompensent sans le savoir leur chien parce qu’il saute en le repoussant. Des gestes en apparence désagréables de repousser un chien qui saute encouragent des sauts répétés car le chien cherche uniquement de l’attention.)
  • Suivez une bonne classe de dressage basée sur des félicitations et d’autres manières d’encouragements.
  • Prévoyez tous les jours de l’exercice. Un chien fatigué est un chien bien éduqué. Lancez une balle au chien ! Donnez une bonne séance d’exercice au chien avant de partir au travail le matin.
  • Donnez au chien des tas d’occasions de bien se comporter et félicitez-le quand il agit bien. Un renforcement positif mène à la répétition de comportements désirés.
  • Avant que le chien n’ait appris de bonnes manières, confinez-le dans une pièce où il ne pourra pas (se) faire du mal, un enclos pour chiots ou une cage à l’intérieur de la maison quand vous n’êtes pas là pour le surveiller. Des grillages pour bébés ainsi que des portières peuvent être utilisées pour empêcher l’accès aux différentes parties de la maison. Laissez-lui plusieurs jouets interactifs comme un jouet « Kong » qu’on peut fourrer de quelques croquettes et un peu de beurre de cacahouètes ou de fromage frais. Assurez-vous qu’il ait en permanence accès à de l’eau fraîche, surtout si vous partez pour assez longtemps. Quand vous utilisez une cage pour la première fois, dites au chien qu’il y sera bien et récompensez le s’il se comporte calmement.
  • N’utilisez jamais la cage en guise de punition parce que le chien associera quelque chose de négatif à la cage. Vous pouvez utiliser la cage pour dire « c’est fini » , mais restez joyeux, par exemple si le chien doit y retourner après la fin d’un exercice, dites : Oups, c’est fini ! et dites-lui de retourner dans la cage d’une voix calme et ferme. Miller propose une longe d’intérieur comme bonne alternative à la cage pour des temps de repos quand vous êtes à la maison pour surveiller le chien. Le temps de repos devrait être une pause courte et agréable pour le chien.
  • Si vous devez vous absenter plus longtemps que le chien ne puisse se retenir, arrangez-vous avec un service de promenade ou un voisin pour sortir le chien. Il y a des personnes qui ont appris au chien (habituellement de petites races) d’utiliser une boîte remplie de litière commerciale ou Astroturf qui peut être lavé à grande eau.
  • Evitez de laisser de la nourriture, des déchets ainsi que des débris dans un lieu auquel le chien a accès. Débarrassez les surfaces de travail et mettez les poubelles à l’écart ou utilisez des poubelles qui se ferment hermétiquement.
  • Si vous avez un problème de puces utilisez une bonne et moderne forme de contrôle comme les très facilement utilisables spot-on comme Frontline.
  • Si quelqu’un dans la maison est allergique aux animaux, le mieux de ce qu’il y a à faire c’est d’aller voir un allergologue et de suivre les préceptes pour la réduction des réactions allergiques. Il faut passer l’aspirateur, mettre le chien à l’écart du mobilier humain, se laver les mains après avoir touché le chien etc. Vous trouverez des conseils gratuits au sujet d’allergie sur internet.


Lire plus ici ou ici ou ici

       Que dit la LOI sur L'élevage, la garde et la détention des animaux 


Les conditions (minimum) de l'Arrêté du 25 octobre 1982 relatif à l'élevage, à la garde et à la détention des animaux


Chapitre II - Animaux de compagnie et assimilés.

3. Les propriétaires. gardiens ou détenteurs de tous chiens et chats, animaux de compagnie et assimilés doivent mettre à la disposition de ceux-ci une nourriture suffisamment équilibrée et abondante pour les maintenir en bon état de santé. Une réserve d'eau fraîche fréquemment renouvelée et protégée du gel en hiver doit être constamment tenue à leur disposition dans un récipient maintenu propre.


4. a) Il est interdit d'enfermer les animaux de compagnie et assimilés dans des conditions incompatibles avec leurs nécessités physiologiques et notamment dans un local sans aération ou sans lumière ou insuffisamment chauffé.

b) Un espace suffisant et un abri contre les intempéries doivent leur être réservés en toutes circonstances, notamment pour les chiens laissés sur le balcon des appartements.


5. a) Pour les chiens de chenils, l'enclos doit être approprié à la taille de l'animal, mais en aucun cas cet enclos ne doit avoir une surface inférieure à 5 mètres carrés par chien et sa clôture ne devra pas avoir une hauteur inférieure à 2 mètres. Il doit comporter une zone ombragée.

b) Les niches, les enclos et les surfaces d'ébats doivent toujours être maintenus en bon état de propreté.

c) Le sol doit être en matériau dur, et, s'il est imperméable, muni de pentes appropriées pour l'écoulement des liquides. L'évacuation des excréments doit être effectuée quotidiennement. Les locaux doivent être désinfectés et désinsectisés convenablement.


6. Les chiens de garde et d'une manière générale tous les animaux de compagnie et assimilés que leurs maîtres tiennent à l'attache ou enferment dans un enclos doivent pouvoir accéder en permanence à une niche ou abri destiné à les protéger des intempéries. L'attache est interdite pour les animaux n'ayant pas atteint leur taille adulte.


7. a) La niche ou l'abri doit être étanche, protégé des vents et, en été, de la chaleur. La niche doit être sur pieds, en bois ou tout autre matériau isolant, garnie d'une litière en hiver et orientée au Sud. En hiver et par intempéries, toutes dispositions doivent être prises afin que les animaux n'aient pas à souffrir de l'humidité et de la température, notamment pendant les périodes de gel ou de chaleur excessive.

b) Les niches doivent être suffisamment aérées. Les surfaces d'ébats des animaux doivent être suffisamment éclairées.

c) La niche doit être tenue constamment en parfait état d'entretien et de propreté.

d) La niche et le sol doivent être désinsectisés et désinfectés convenablement. Les excréments doivent être enlevés tous les jours.

e) Devant la niche posée sur la terre ferme, il est exigé une surface minimale de 2 mètres carrés en matériau dur et imperméable ou en caillebotis pour éviter que l'animal, lorsqu'il se tient hors de sa niche, ne piétine dans la boue.

f) Cette surface doit être pourvue d'une pente suffisante pour l'évacuation des urines et des eaux pluviales. Les caillebotis doivent être tels qu'ils ne puissent blesser l'animal, notamment les extrémités des pattes.


8. a) Pour les chiens de garde et d'une manière générale, tous les animaux de compagnie et assimilés que leurs propriétaires tiennent à l'attache le collier et la chaîne doivent être proportionnés à la taille et à la force de l'animal, ne pas avoir un poids excessif et ne pas entraver ses mouvements.

b) Les animaux ne peuvent être mis à l'attache qu'à l'aide d'une chaîne assurant la sécurité de l'attache pour les visiteurs et coulissant sur un câble horizontal, ou à défaut, fixée à tout autre point d'attache selon un dispositif tel qu'il empêche l'enroulement, la torsion anormale et par conséquent, l'immobilisation de l'animal. En aucun cas, la collier ne doit être constitué par la chaîne d'attache elle-même ni par un collier de force ou étrangleur.

c) La longueur de la chaîne ne peut être inférieure à 2,50 mètres pour les chaînes coulissantes et 3 mètres pour les chaînes insérées à tout autre dispositif d'attache prévu ci-dessus.

d) La hauteur du câble porteur de la chaîne coulissante doit toujours permettre à l'animal d'évoluer librement et de pouvoir se coucher.


9. Aucun animal ne doit être enfermé dans les coffres de voitures sans qu'un système approprié n'assure une aération efficace, aussi bien à l'arrêt qu'en marche ; les gaz d'échappement, en particulier, ne doivent pas risquer d'intoxiquer l'animal.


10. a) Lorsqu'un animal demeure à l'intérieur d'un véhicule en stationnement prolongé, toutes dispositions doivent être prises pour que l'animal ait assez d'air pur pour ne pas être incommodé.

b) Par temps de chaleur ou de soleil, le véhicule doit être immobilisé dans un endroit ombragé.

Merci pour eux !  

Make a Free Website with Yola.