LE FOIE GRAS    -    La Tradition ne doit pas être une excuse pour la Torture !



Nous avons tous entendu parler de foie gras, mais la façon dont il est produit et tout ce qui y est impliqué n'est pas toujours connue. Bien sûr quand on pense à du foie gras on pense au gavage et aux animaux serrés dans des cages. Mais il y a plus à savoir. Les agriculteurs producteurs de foie gras et leurs organisations représentatives en France font en sorte que vous ne trouviez pas comment les choses se passent réellement. Dans cet article nous essayons d'expliquer les tenants et aboutissants de la production du foie gras en France et les conséquences pour les animaux et leur bien-être. 


Foie gras : Le foie gras d'oie ou de canard. Les canards et les oies peuvent naturellement stocker la graisse pour les périodes de pénurie et pour préparer les migrations. Au départ, les animaux ont été abattus juste avant qu'ils ne commencent à migrer. Mais pour être en mesure de livrer le foie gras tout au long de l'année, l'industrie a trouvé un moyen pour avoir des animaux à abattre toute l'année, c'est-à-dire le gavage. Pour faciliter le gavage, les animaux sont généralement gardés dans de très petites cages où les fonds sont sous forme de grilles ou de mailles, pour permettre à leurs fèces de tomber à travers.

Dans 12 États membres de l'Union Européenne, la production de foie gras est interdite, puisque la loi qui interdit la cruauté envers les animaux inclut l'interdiction de la production de foie gras. En 2003, la production de foie gras a été interdite en Israël, alors qu'ils en étaient les plus grands producteurs après la France. En Suisse, en Norvège et en Argentine, il est interdit de nourrir les oies et les canards pour le foie gras, sous la contrainte. Dans l'UE, le foie gras est produit dans 5 pays seulement, à savoir : la France, l'Espagne, la Belgique, la Hongrie et la Bulgarie.

En France, le foie gras provient généralement des canards (environ 97%) et beaucoup moins d'oies. Cela équivaut à environ 40 millions de canards et 700 000 oies. 
  La Vendée est le 3 ème département producteur de foie gras, après les Landes et avant le Gers. Le foie gras est une dénomination protégée en vertu des réglementations nationales et européennes. Un foie gras de canard ne peut être appelé foie gras que s'il pèse plus de 300 grammes, tandis qu'un foie gras de canard normal est à seulement 50/70 grammes. Le foie gras vendu peut donc être jusqu'à 10 fois plus gros que la normale.


                                        Source: CIFOG

Mais commençons par le début : Tout commence avec les mères (les canes). Les poussins qui deviennent ensuite canes proviennent d'une écloserie et sont élevés dans des granges. 

Les canes vivent tout le temps sur la même couche de paille. De temps en temps, une couche de paille propre est mise par-dessus le reste, pour couvrir la paille souillée. Après quelques jours, il commence à sentir mauvais autour et dans la grange, l'air est étouffant. Les canes vivent dans ces conditions pendant des mois jusqu'à ce qu'ils soient assez grands. 

Les canards et les oies ont un besoin naturel d'avoir de l'eau en quantité quotidiennement, pour la baignade, leur toilette (nettoyage) et la reproduction. En l'absence d'eau, ils ne peuvent pas répondre à leurs besoins physiologiques. Des infections oculaires et sous les pattes en résultent. Les oies et les canards ne peuvent donc plus se déplacer correctement puisqu'ils ne sont pas faits pour être hors de l'eau pendant de longues périodes, et ne disposent pas d'assez de place (environ 6 ou 7 canards par mètre carré). En raison de ces conditions stressantes, ils peuvent se mordre les uns les autres. Pour éviter cela, ils peuvent se faire couper le bec, ce qui est fait sans anesthésie et est très douloureux et stressant.

Lorsqu'elles sont assez grandes, les canes sont prises par le cou et mises dans des cages de transport pour être transportées dans un couvoir. Là-bas, elles sont inséminées artificiellement afin qu'elles pondent des œufs fertiles. Les mâles sont généralement gardés dans des cages. De temps en temps, ils sont prélevés (récupération de la semence). Autrement dit, leur sperme est extrait de force, ce qui peut provoquer stress et douleur. 

                                Des photos de l'insémination des canes du site  Poultry Industry

                                  Photo : L214 


Le sperme est ensuite injecté dans la femelle. 

L'association de défense des animaux L214 a publié des vidéos, tournées en France, dans un couvoir. https://www.l214.com/enquetes/2015/broye-petit-ou-gave-plus-tard/?play

Après environ 66 semaines dans la grange, les canes sont abattues. Dans leur vie misérablement courte, elles ont pondu environ 270 œufs chacune. Dans la nature, une cane en aurait pondu une douzaine par an, tout au plus. Ce taux élevé de production d’œufs a des conséquences sur le bien-être et la santé des canes : des maladies telles que la péritonite, l'inflammation de l'oviducte et des ovaires, et une résistance globale réduite avec d'autres infections par la suite. Bien sûr, les canards malades ne reçoivent pas de soins médicaux, laissant deux possibilités : soit l'agriculteur remarque que le canard se détériore et il le tue sur place, soit il ne le remarque pas et le canard meurt d'une mort lente et douloureuse.

Les œufs sont ensuite mis à incuber. Quand ils auront éclos, les canetons sont sexués et séparés. Parce que les foie des canes contiennent plus de nerfs, seuls les canards (mâles) sont utilisés pour le foie gras. Tous les canetons femelles (plus de 40 millions par an) sont gazés ou écrasés. Très récemment, l'organisation L214 a publié une vidéo sur ce qu'il se passe pour ces poussins. Ces images ont été filmées dans une écloserie en Bretagne.

Les mâles sont élevés dans des hangars, comme décrit ci-dessus pendant 3 à 5 semaines. Ensuite, s'ils sont chanceux, ils sont laissés a l'extérieur pendant un certain temps. Les images que les agriculteurs et producteurs de foie gras vous montrent des canards et des oies sur de belles prairies vertes sont totalement fausses ! Les canards vivent sur un terrain boueux comme vous pouvez le voir sur ces images.

Enfin, les canards sont mis dans des cages (individuelles, ou collectives, mais elles ne sont guère beaucoup plus grandes) où ils sont nourris de force. Deux fois par jour pendant 12 jours, une purée de maïs est envoyée à travers un entonnoir ou un tube, directement dans la gorge de l'animal. Je ne crois pas nécessaire de décrire comment le gavage est réalisé en détail. Les images suivantes parlent d'elles- mêmes. 

Le but de ce film par L214 est de montrer ce que les agriculteurs et producteurs de foie gras veulent vous faire croire :

- Le gavage n'est pas horrible, nous savons ce que nous faisons et les canards se gavent eux-mêmes avant de voler au-dessus des océans pour la migration. « Non ! » dit L214. Les canards utilisés pour le foie gras sont spécialement élevés dans la barbarie, les canards ne peuvent pas voler correctement et parfois même ont du mal à marcher, parce qu'ils sont élevés pour être gras. Ils pèsent souvent plus de 3 kilos.

- Le canard a besoin d'avoir un foie gras, ils le veulent eux-mêmes et les canards ne sont pas gavés avec un tube dans la gorge. « Non ! » dit L214. La majorité des canards sont toujours nourris de force avec un tube...

- Ce n'est pas une maladie, parce que si l'on arrête de les nourrir de force, le foie redevient naturellement petit. « Non ! » dit L214. Diarrhée, surchauffe, graves problèmes respiratoires, contusions, cou cassé... Tout ceci sont les conséquences d'une alimentation forcée, et plus les canards sont nourris de force, plus ils meurent prématurément. Des études montrent plus de 10% de décès. Et nous ne parlons même pas de la peur et de la douleur.

A la fin de 2013, L214 a fait beaucoup de vagues en montrant des images de 6 fermes de Vendée qui produisent du foie gras pour la marque « Ernest Soulard ».

Ernest Soulard fournit du foie gras aux grands restaurants une étoile à Paris Le Fouquet, le Georges V, Le Royal Monceau, l'Atelier de Joel Robuchon, le Jules Verne et le Meurice (Alain Ducasse), Lenôtre, Le Shangri-La, le Baudelaire, et la Grande Brasserie FLO.

Et enfin bien sûr les animaux sont abattus (ce film a été publié par One Voice)  

Les images que vous voyez ici sont, je pense, des images insupportables pour tout le monde. Mais le fait que nous trouvions cela horrible ne signifie pas grand chose. Une étude scientifique du Comité Scientifique de la santé et de la protection des animaux de l'Union Européenne dit que « la pratique de l'alimentation forcée est préjudiciable au bien-être des animaux ». Ce rapport est la base pour d'autres recommandations formulées par un comité du Conseil de l'Europe, et il y a des directives de l'Union Européenne qui disent pratiquement que l'alimentation forcée et l'élevage d'oies et de canards dans des cages ne sont pas autorisés. 

La France viole les lois de la protection animale. Pire encore, le gouvernement français a dit secrètement que les agriculteurs sont autorisés à utiliser des cages individuelles. 
Nous nous opposons fermement à l'exploitation des oies et des canards pour le foie gras !