Info Flash N° 12

Mars 2014

Nos Amis Les Animaux 85480 est une association , LOI 1901 (W852002671/SIRET 538 773 193 00015) de protection animale. Souvent simplement dénommée NALA, nous comptons des membres de nationalités différentes mais principalement des anglais et des français.

Nous avons débuté en 2010 et avons placé environ 200 animaux depuis lors, principalement des chats au sein de nouveaux foyers aimants. Nous avons le satut d'association d'intérêt général qui permet de déduire les dons des impôts. 

Nos actions:

  • Nous faisons pression afin d’améliorer le sort des animaux errants et rejetés en France.

  • Nous proposons un service d’adoption pour les personnes qui ne peuvent plus s’occuper de leurs animaux de compagnie. Dans la mesure du possible, l’animal demeure avec son propriétaire jusqu’à ce qu’une nouvelle famille appropriée se présente.

Nous n’avons pas de refuge donc nous ne pouvons pas prendre en charge directement les chats errants ou trouvés. Nous avons quelques familles d’accueil (et d’autres seraient les bienvenues) qui peuvent s’occuper des animaux si nécessaire.



A la une de cet infoflash :

  • Le pouvoir du Peuple

  • Charte des Maires de Vendée pour une bonne gestion des fourrières animales

  • Serez-vous le porte-parole des animaux aux élections municipales de mars 2014?

  • Mouvement pour les animaux

  • Programme 2014

  • Un petit coucou des adoptés

  • Ils attendent une famille

  • Nala sur facebook


Le Pouvoir du Peuple


Quelques fois nous avons l’impression que le pouvoir n’a rien à faire avec la vie de tous les jours et les citoyens ordinaires. En juin dernier nous avons été impliqués dans le cas d’un maire qui voulait attraper les chats d’une certaine personne et les faire euthanasier, sans procédure légale d’aucune sorte. Nous avons proposé une autre solution et nous avons aussi demandé au ministère approprié si de tels agissements de la part du maire étaient légaux. Je suis sûr que vous comprendrez que si ce qu’il avait voulu faire était légal, les ramifications en seraient très inquiétantes. Cependant, cela s’est passé il y a maintenant plus de six mois et nous sommes toujours en attente d’une réponse, que ce soit un simple « oui » ou « non ». En fait, la dernière réponse du ministère se terminait avec un lien à Legifrance, comme quoi on nous invitait à chercher nous-mêmes la réponse sur ce site. 

Ce n’est pas exactement le genre de réponse qui nous incite à faire confiance aux hommes politiques et aux services publics. C’est plutôt une réponse qui sert à démontrer leur manque d’intérêt et leur mépris.


Pourtant, nous ne nous laissons pas décourager par de telles mentalités, car récemment nous avons vu de près des exemples du pouvoir du peuple. Tout dernièrement, on a posté une vidéo sur YouTube d’un homme à Marseille qui jetait à répétitions un chat contre un mur et de ce fait lui a cassé une patte. Ceci a provoqué un tollé sur Internet et l’homme a été vite identifié. Il a été poursuivi en justice, mais apparemment il n’aurait eu qu’une punition dérisoire, quoi que le code pénal permette jusqu’à deux ans d’emprisonnement et une amende de 30,000 €. Une pétition a été lancée et elle a reçu plus de 200,000 signatures en une seule journée. Le 3 février, le malfaiteur a écopé d’un an de prison. Comparons ce cas avec un autre qui n’a pas été médiatisé : en janvier, un homme qui se vantait d’avoir tué plusieurs chats a jeté de la soude caustique sur un chat (plus tard baptisé Caramel) qu’il avait piégé dans une cage. Le chat, trop gravement blessé pour être sauvé, a dû être euthanasié. Le 4 février, le malfaiteur a écopé de quatre mois d’emprisonnement avec sursis. Vous imaginez bien que cette punition dérisoire n’a pas plu aux amis des animaux et aux associations pour la protection des animaux. Une pétition a été lancée et une manifestation a eu lieu le 21 février pour demander une révision de la condamnation. Est-ce que ces protestations reflètent une justice de lynchage où ne sont-elles pas plutôt le signe d’une justifiable inquiétude publique? 


 

Nous avons été aussi directement impliqués dans une démonstration du pouvoir du peuple. Le propriétaire de deux chiens les laissait mourir de faim au centre d’une ville : ils étaient internés dans une cour et on ne les nourrissait plus. Quoi que la police en fût informée, elle a maintenu qu’elle n’était pas autorisée à sortir les chiens. Hmmm. Comparons cela avec le cas du maire cité ci-dessus. Entrée en scène des guerriers de l’Internet: un soir nous avons reçu une alerte par Facebook qui a précipité une intense activité téléphonique. Nous nous sommes mis d’accord avec d’autres associations pour aller voir le maire le lendemain matin. Nous n’avons jamais pu le faire…. Quand quelqu’un a finalement réussi à avoir la mairie au téléphone pour prendre rendez-vous on lui a dit que le maire avait reçu tant d’appels qu’il allait intervenir. De ce fait, on croyait que le problème était résolu, mais quelques heures plus tard on nous a téléphoné pour dire que le procureur avait décidé d’envoyer les chiens à la fourrière…. Celle-là même suspectée de tuer des animaux d’une manière non autorisée. Evidemment, cela n’a pas plu et on a informé le maire qu’il aurait intérêt à s’en occuper. Entretemps nous avons rejoint d’autres personnes qui s’attardaient devant la maison où se trouvaient les chiens pour s’assurer qu’on ne les envoie pas à la fourrière. Finalement, nous avons été informés que le maire s’était servi de son influence et que les chiens avaient été emmenés chez un vétérinaire pour être examinés et soignés. Ils étaient très maigres et le vétérinaire considérait qu’ils étaient à deux jours de mourir de faim.

Depuis cette intervention ils ont été biens soignés par les bénévoles, ils ont repris du poids et ils ont été renommés, comme il se doit, “Hope” and “Freedom” (« Espoir » et « Liberté ».)

 La charte des Maires de Vendée pour une bonne gestion des fourrières animales



Mardi 18 Février à 15 heures, à CHASNAIS, le Collectif citoyen a présenté sa Charte pour une bonne gestion des fourrières animales, ce dans le cadre d’une rencontre avec des élus, des citoyens et des représentants d’associations de la protection animale, parmi lesquels des dirigeants des associations NALA, GALIA et Patauds sans collier.


La salle sise au Domaine des Aubraies qui a accueilli la réunion avait été mise à disposition du Collectif par Monsieur Le Maire de CHASNAIS, Serge CAILLAUD.

Les deux porte-parole du Collectif, Sabine LANDAIS et Sophie BOCH, ont présenté la démarche dans son contexte, puis Madame Evelyne BOUDEAU, conseillère municipale de CHASNAIS s’est exprimée en sa qualité d’élue.

Constituée pour répondre aux questions que se posent les contribuables quant à la qualité des services de fourrières rémunérés par l’argent public, la charte est un audit simple permettant aux élus de contrôler que le fonctionnement quotidien de ces services répond aux attentes de bien traitance animale.

Transparence des coûts et des marges, traçabilité des démarches effectuées pour chaque animal, accès élargi aux locaux et aux registres sont les mesures phares de la charte dont la mise en oeuvre est simple et n’induit aucun frais tout en permettant aux élus de répondre aux questions des contribuables.

La charte est en ligne sur le site du Collectif citoyen : http://collectifcitoyen85.yolasite.com.

Le Collectif citoyen se rapprochera de chaque candidat afin de recueillir son engagement à inclure les 6 mesures proposées par le collectif dans le cadre de la gestion des services de fourrières.

Pour toutes informations, les candidats et le public peuvent se rapprocher du Collectif citoyen à l’adresse suivante: citoyensetanimaux@yahoo.fr

Tous les contribuables rémunèrent les services de fourrière par le biais de l’impôt. La France compte 7 millions de propriétaires de chiens et 11 millions de chats. Le marché lié à la possession d’animaux domestiques est en augmentation permanente. La bonne gestion des services de fourrière animale est une question pour les municipales.

Les associations de protection animale reçoivent tous les jours des appels de citoyens qui ont trouvé un animal en état de divagation, et qui ne veulent pas le confier aux services de fourrière, de peur que cet animal ne soit pas traité selon la loi.

Serez-vous le porte-parole des animaux aux élections municipales de mars 2014?



En cette période électorale, vous avez un rôle primordial à jouer dans votre municipalité pour améliorer le bien-être des animaux. En effet, les élus sont au premier rang des intervenants pouvant avoir un rôle clé tant dans le bien-être animal que dans le contrôle des populations errantes.

Quel rôle pouvez-vous jouer personnellement dans ce processus outre vous présenter aux élections? En tant que contribuable, vous pouvez vous présenter à la municipalité ou au conseil de ville pour poser des questions. Ce petit geste bien anodin envoie pourtant le message clair que des citoyens ont à cœur le bien-être des animaux. Il peut aussi faireprendre conscience à votre municipalité que ces petits êtres sans voix et sans vote ont néanmoins des droits et que les maires et les conseillers ont des devoirs envers eux. Vous pouvez donc demander aux maires et aux conseillers qui se présentent d’exprimer leur agenda en ce qui concerne le bien-être animal et aussi exiger des changements en exerçant votre droit de vote le jour venu.

Parmi les questions de nature à vous aider à faire un choix éclairé, en voici quelques suggestions:

  • Que fait votre mairie pour enseigner et exiger qu’on s’occupe de façon responsable d’un animal dont on est propriétaire?
  • Comment agit votre municipalité lors de la découverte d’un animal errant ?
  • Votre municipalité a-t-elle mis en place des dispositions humanitaires et éthiques pour la gestion des chats errants adoptables ou non? Connaît-elle les programmes de capture-stérilisation-retour et si oui, en a-t-elle adopté un?
Sur le site de Nala vous trouvez d'autres exemples de questions: http://www.nosamislesanimaux.com/elections-municipales-2014.php

Les animaux n’ont que votre voix pour s’exprimer.

N’hésitez pas à l’utiliser!



Mouvement pour les animaux


Nala a rejoint le MOUVEMENT POUR LES ANIMAUX, composé de 37 associations et fondations de protection animale françaises, réparties sur tout le territoire. Le MOUVEMENT POUR LES ANIMAUX demande aux candidats « têtes de liste » pour les prochaines élections municipales et communautaires de mars 2014 de s’engager, en cas de victoire, à confier à un élu une mission dédiée à la condition animale.

La « Charte des élus locaux pour les animaux » précise le rôle de cet élu : il favorise la circulation de l’information et l’application des réglementations pour protéger l’animal, qu’il soit domestique, semi-sauvage ou sauvage. Il veille à la bonne intégration de l’animal dans la « cité » (propreté des trottoirs, maîtrise des populations de chats à l’état libre et des pigeons) en coordination avec les associations et fondations de protection animale, véritables partenaires. Il met en place une éducation au respect de l’animal dès l’école primaire. Il veille à l’éthique concernant les spectacles avec animaux proposés aux municipalités dont il a la charge. Il recherche, autant qu’il le peut, le bon traitement des animaux à l’origine de la viande servie dans les cantines et aux personnes âgées par les collectivités.

D’une façon générale, l’élu en charge de la condition animale, sous la responsabilité de son maire, fait tout ce qui est en son pouvoir pour améliorer le sort des animaux.

Pour toutes infomations vous pouvez vous adressez à la coordinatrice de l’opération Catherine BOMPARD : catherine.bompard@outlook.fr



Programme NALA 2014

  • Rando NALA avec ou sans chien

Dimanche 4 Mai, RDV à 10.00 heures sur le parking de la Mairie de La Chaize-le-Vicomte

  • Foire d'été

Samedi 28 Juin, de 14 heures jusqu'à 19 heures, Château Puybelliard, Chantonnay avec les Huskies Sibérien de Jim, éducation et toilettage chien, Restauration sur place et bar, Expo-vente d'artisanat et brocante, Chocolats, Tombola, Maquillage de fête, pêche à la ligne et plus encore ...

Pour renseignements et/ou pour réserver un stand : Mme Maeve Hoffman
Tel. 02 51 48 19 35 / 06 42 00 27 96 
E-mail. 
chateaupuybelliard@yahoo.fr
  • Assemblée générale NALA 85480

Samedi 29 mars, 15.00 heures Foyer rural Bournezeau ( la salle haute), place de la Mairie, Bournezeau.  




UN PETIT COUCOU DES ADOPTÉS


Nos protégés qui restent dans l'attente d'une famille d'adoption sont sur le site http://www.nosamislesanimaux.com/animaux-a-adopter.php


IMPORTANT!

NALA ne peut momentanément plus accueillir d'autres animaux. Nous devons placer d'abord les animaux en attente d'adoption. Merci pour votre compréhension.



Et enfin Nala sur facebook



Cliquez sur la photo pour voir un petit film


Adhérez pour unir nos forces! 


   
 photo lunapic_136775552142051_12.gif

Pour ceux qui n'ont pas encore renouvelé leur adhésion, vous trouvez un formulaire d'adhésion sur notre site internet:

http://www.nosamislesanimaux.com/qui-sommes-nous---comment-adh%C3%A9rer.php 


Ensemble nous pourrions faire encore plus pour aider les animaux.

Pour plus d'information, n'hésitez pas à nous appeler (07 70 31 54 59) ou à nous écrire (nala85480@hotmail.com)



© NALA 85480, Mars 2014, Bournezeau 
Tél.  07 70 31 54 59
Mail nala85480@hotmail.com 
Nala Bournezeau sur facebook: http://www.facebook.com/profile.php?id=100002135097263
Le forum: http://nala85480.xooit.fr/index.php  
Le site: www.nosamislesanimaux.com
 
Make a Free Website with Yola.