Signez la Pétition 

NON ! aux Combats de Coqs 

You can read the english version of the petition here

Usted puede leer la versión española de la petición aquí


Pétition à l’attention du

  1. Président de la République française et aux membres du Parlement national français pour demander qu’on vote en faveur de la PROPOSITION de loi de décembre 2013 qui exclue toutes les exeptions, la corrida ET le combat de coqs, de punition pour sévices sur animaux.

http://www.politique-animaux.fr/corrida/proposition-de-loi-supprimer-corrida-et-les-combats-de-coqs-en-france

"Soyons clairs, les combats sont violents. Il n'est pas rare qu'un œil soit crevé ou un bec décroché à force de coups."

"Il est de l'intérêt de ce monde bien particulier de la batay kok (bataille coq) de rester discret. Les organisateurs fuient toute publicité car ils savent que les associations de protection des animaux s'opposent à ce qu'elles considèrent comme une maltraitance."

"Tolérés plus qu'autorisés, les combats se déroulent dans la discrétion. Les « coupes » (grands tournois) attirent une foule considérable et sont parfois annoncées dans la presse locale. "

Blog d'un coqueleur à La Réunion

Les coqs sont lâchés. Le silence se fait, tous les regards se tournent vers les animaux. Altiers, ils s'inspectent posément puis, ergots d'acier dressés, se ruent furieusement l'un contre l'autre. Chocs sourds, bruissement des ailes, respirations saccadées : la fureur est dans l'arène avec une intensité qui nous frappe jusqu'au vertige. Vient l'assaut : les deux coqs prennent leur élan et se frappent en plein vol. Encore un assaut, puis un troisième. Les spectateurs réagissent bruyamment ; à chaque coup, des cris, des soupirs, puis un mot terrible, crié à l'unisson : « mort ! »

Revue Terrain 

LES COMBATS DE COQ EN FRANCE ET EN ESPAGNE – un sport sanglant en cachette.

"Le coq est le taureau du pauvre."


Peu de gens se rendent compte qu’en Europe et même en France et en Espagne le “sport sanglant” de combats de coqs est encore permis ET pratiqué dans le nord de la France, la France métropolitaine, les îles du Guadeloupe, du Martinique et de la Réunion et en Espagne dans les îles Canaris. Normalement les combats de coqs sont interdits en France sauf en cas d’exception pour des raisons culturelles incluses dans le sous-paragraphe 3 de l’article 521-1 du code français pénal. Non seulement c’est contre l’esprit de la loi mais aussi les combats de coqs n’ont aucune place dans un pays civilisé qui fait partie de l’Union européenne et qui est un membre du Conseil de l’Europe, deux institutions où le bien-être animal est très prisé. C’est le but de cette pétition de révéler cette pratique cachée et de demander aux institutions non seulement en France et en Espagne mais aussi au niveau européen et international d’interdire, dans toutes circonstances, les combats de coqs.


Vous serez probablement choqué d’apprendre que les combats de coqs ont été interdits en France dès 1850 mais légalisés encore une fois dans les années 1960.  Pour justifier l'autorisation de ces combats en 1964, le général de Gaulle aurait prononcé cette phrase : « Puisque l'on mange les coqs, il faut bien qu'ils meurent. »

Pourquoi cette pétition est elle importante: 

  1. Les poules et les coqs sont des êtres très sensibles et sociables. Un combat de coqs exploite le comportement normal du coq qui ne tolère aucun rival sur son territoire. Dans une situation normale, un coq (même un coq élevé pour ce sport) va battre en retraite s’il se sent le plus faible. Dans l’arène d’un combat de coqs il ne lui est pas possible de le faire. Les coqs sont incités par les spectateurs, car évidemment il doit y avoir un gagnant. Comme pour les corridas, il n’y a pas d’échappatoire
  2. Avant le combat, on coupe souvent la crête, les oreilles et les caroncules. C’est une opération sanglante et le plus souvent faite sans anesthésie. On arrache même les plumes sur le dos, les pattes et la gorge pour empêcher l’autre coq d’y prendre prise. 
  3. Les oiseaux sont entraînés à se battre et il arrive qu’on aiguise les ergots naturels – ou même qu’on les remplace par des pointes en acier – pour infliger le maximum de blessures à leur adversaire. 
  4. Le coq perdant est amené « à l’égouttoir », sorte d’entonnoir métallique fixé à un mur au-dessus d’un seau, le plus souvent à l’abri des regards (mais pas toujours), et égorgé sans étourdissement. 
  5. Dans les élevages la plupart des coqs sont enfermés dans des cages d’une crasse insoutenable, ou confinés dans des tonneaux posés à même le sol, bouchés par une planche de bois, dans le noir. Les conditions ne sont pas des conditions de vie naturelles pour un coq, animal qui est fait pour avoir des congénères autour de lui, passer du temps à chercher sa nourriture dans les herbes, se percher pour chanter le matin, etc. Dans son box ou sa cage, le coq n’a rien d’autre à faire que manger, boire et tourner en rond. Cela ne favorise pas sa sociabilité envers ses congénères.
  6. Normalement les combats de coqs sont interdits dans toute la France sauf en cas d’exception pour des raisons culturelles incluses dans le sous-paragraphe 3 de l’article 521-1 du code français pénal. 

      http://www.youtube.com/watch?v=2nIyzDtIulQ&feature=youtu.be

      Dans ce court documentaire par l’AFP qui est récemment apparu sur Youtube, vous voyez des images de combats de coqs en France. Les paris sur les coqs sont une affaire purement masculine, une tradition transmise de père en fils et des sommes considérables peuvent être en jeu. En général, les combats ont lieu dans des « gallodromes », avec de petits groupes cachés au grand public. Qu’ils ne veulent pas de publicité pour ce sport sanglant est clair: ils n’ont pas permis aux cinéastes du journal Le Parisien de filmer la fin du combat.

      http://www.dailymotion.com/video/xsy4u4_dans-l-arene-des-combats-de-coqs_news

       

      Chaque année entre 10 000 et 50 000 coqs sont tués dans les gallodromes dans environ 25 villes dans le Nord de la France et le Pas de Calais.

      Je vous prie de signer ici notre pétition pour interdire les combats de coqs en France et en Espagne !

      Voici quelques liens pour des articles en français au sujet des combats de coqs:http://www.charliehebdo.fr/news/actualite-charlie-hebdo-121.html

      http://terrain.revues.org/2929

      Voici un petit documentaire sur les combats de coqs en Espagne.

      http://www.youtube.com/watch?v=OKtXXrhtWA4


       La pétition sera également envoyée au 

      1. Président du gouvernement espagnol et les membres du Parlement espagnol afin d’assurer que les combats de coqs soient interdits dans leur pays
      2. Président du Conseil de l’union européenne et aux membres du Parlement Européen afin de voter pour l’exclusion de la phrase « tout en respectant les dispositions législatives ou administratives et les usages des États membres en matière notamment de rites religieux, de traditions culturelles et de patrimoines régionaux. » dans l’Article 13 du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne
      3. Président du Conseil d’Europe pour interdire les combats de coqs et de les inclure dans les conventions déjà existantes pour la protection et le bien-être des animaux: http://eurogroupforanimals.org/what-we-do/category/eu-animal-welfare/council-of-europe.  
      Make a Free Website with Yola.