Pourquoi des familles d’accueil chez l'association NALA ?

De nombreux chats et chiens errants qui sont trouvés en France, certaines estimations parlent de 50%, ne sont pas adoptés et sont euthanasiés en fourrière. Une des raisons principales est le manque d’associations capables de les prendre en charge afin de les faire adopter. Pourquoi est-ce ainsi?

Selon l’article L211-20 du code rural et de la pêche maritime, les animaux errants peuvent être confiés "à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée". Selon l’article L211-21 "les animaux d'espèce sauvage apprivoisés ou tenus en captivité" peuvent être cédés par le maire sans condition.

En ce qui concerne les chats et les chiens, l’article L211-25 stipule qu’ils peuvent être confiés "à des fondations ou des associations de protection des animaux disposant d'un refuge qui, seules, sont habilitées à proposer les animaux à l'adoption à un nouveau propriétaire".

Pourquoi cet impératif ne s’applique t’-il que pour les chats et les chiens et ne concerne pas les serpents, les reptiles, le bétail, les oiseaux, les lions, les tigres et autres espèces? Nous n’en savons rien mais cela demeure un des obstacles majeurs pour faire adopter les animaux errants. Question répondue par la DDPP Vendée: "Parce qu'à l'époque de la mise en place de la loi, il n'était pas imaginable qu'il puisse y avoir adoption pour des animaux autres que chiens et chats. On recherche donc des établissements en mesure de les prendre en charge.
Ces autres animaux sont d'ailleurs très rares et a priori ne sont pas euthanasiés."

Nous sommes une petite association en Vendée et nous aidons les gens et les autres associations à placer des chats chez de nouveaux propriétaires. Nous n’avons pas de refuge, donc nous ne prenons pas en charge les animaux errants. Lorsque nous sommes contactés pour placer un animal nous préférons qu’il demeure chez le propriétaire du moment dans la mesure du possible. Si c’est impossible, alors nous le plaçons en famille d’accueil.

Nous avons décidé de ne pas créer de refuge pour les raisons suivantes:
  • Les dépenses: sans prendre en compte le coût de la propriété, un box convenable coûte au moins 500 euros.
  • Le temps: la construction du refuge et les démarches pour être agréé
  • La responsabilité: une association constituée de bénévoles doit pouvoir assurer la pérennité sur plusieurs années.
  • Le caractère inapproprié pour les chats et les chiens: selon nous, une cage n’est pas le meilleur environnement pour un animal familier. Nous considérons que leurs besoins psychologiques sont mieux satisfaits lorsqu’ils vivent au sein d’un foyer en tant que membre de la famille. Cela constitue également un autre avantage, pouvoir évaluer de façon plus précise leur caractère, leur comportement, leur relation avec les gens et les autres animaux, leur santé et besoins dans un environnement serein ainsi que la possibilité d’éduquer l’animal de façon à ce que l’adoption soit susceptible d’être encore plus réussie. Nous trouvons aussi que cela facilite la prise de photos pour les annonces et les photos sont plus attrayantes que celles représentant des animaux en cage. Les chiens et les chats en accueil sont généralement adoptés beaucoup plus vite que ceux qui restent en pension.
  • Les risques sanitaires. Il est possible qu’une maladie infectieuse entraîne une épidémie dans un refuge. En gardant un nombre limité d’espèces dans un même lieu, moins d’animaux sont en danger.
  • Les soins: l'animal aura plus d'attention dans une famille que si il était dans un box. En plus s'occuper de 3 ou 4 animaux par la famille est plus facile que s'occuper de 30 ou plus d'animaux.
  • La solidarité sociale: plus les gens qui agissent comme des familles d'accueil plus on est conscient de ce problème dans la société et plus les gens sont impliqués dans la recherche d'une solution.
  • L'avantage pour la famille d'accueil: on a le plaisir d'un animal sans les inconvénients (frais de vétérinaires, nourriture etc)

Comment les familles d’accueil fonctionnent?

Les familles d’accueil sont sélectionnées selon leur aptitude et responsabilité envers les animaux, le nombre d’animaux qu’elles possèdent, leur disponibilité, leur capacité à éduquer le chat ou le chien. Nous rendons habituellement visite avant de confier un animal à une famille d’accueil et dans certains cas un contrat est établi.

La nourriture et les éventuels frais vétérinaires seront pris en charge par l'association après accord et chez un de nos vétérinaires partenaires.

La durée de l'accueil est aléatoire, certains animaux sont adoptés rapidement, pour d'autres c'est un peu plus long. Il est certain que les jeunes animaux sont adoptés plus rapidement que des animaux âgés.

Les familles d’accueil ne reprennent pas tout de suite un autre pensionnaire une fois l’animal adopté mais attendent un mois de façon à pouvoir reprendre le chat dans son ancienne résidence qui lui est familière si cela ne fonctionne pas avec le nouveau propriétaire...

Voir aussi le document « Quelques points à prendre en compte pour les familles d'accueil » envoyé à tous nos familles d'accueil ( Annexe 1) .



Annexe 1

A l’attention des familles d’accueil de NALA 85480


Quelques points à prendre en compte :


  1. Quand le nouveau pensionnaire arrive au sein de votre famille, merci de bien vouloir le tenir à l’écart de vos animaux s’il n’a pas encore testé. Si les tests sont négatifs, vous pouvez le présenter progressivement aux autres quatre pattes de la famille. Comme vous vous occupez de l’animal, vous êtes les mieux placés pour évaluer son caractère et son comportement : comment il se comporte avec les enfants, les chats, les chiens et autres animaux, s’il est propre à la maison, etc… Merci de bien vouloir nous tenir au courant des évolutions, de tout changement, des éventuels soucis ou autre (de préférence par e-mail).

  2. Merci de bien vouloir nous envoyer des photos régulièrement de façon à actualiser les annonces si nécessaire.

  3. La bénévole qui répond au téléphone en ce qui concerne les adoptions et qui est donc en relation avec les personnes intéressées par votre animal fera déjà un premier bilan pour savoir si la famille est en mesure d’adopter un chat de l’association NALA. Quand elle pense que la famille convient (à savoir qu’elle traite l’animal comme un animal de compagnie, n’habite pas à côté d’une route trop passagère si le chat est amené à sortir, est d’accord pour signer un contrat et payer les frais d’adoption) elle transmettra vos coordonnées pour que les éventuels adoptants prennent rendez-vous avec vous. Nous vous faisons confiance quant à la décision finale concernant l’adoption. (si vous le désirez nous pouvons vous aider et être présent au rendez-vous de l'adoption.) Vous jugerez leur capacité à adopter votre pensionnaire en les rencontrant car au téléphone tout ne peut être décelé….Soyez vigilant ! Vous pouvez refuser l’adoption si vous décelez un souci lors de cette visite. Ne laissez pas partir l'animal juste pour essayer. La famille doit être 100 % sûre. Nous conseillons toujours que la famille adoptante réfléchisse un jour ou deux et revienne plus tard pour l’adoption officielle. Toutefois ce n’est pas toujours possible notamment lorsque les personnes viennent de loin. Lorsque vous êtes d’accord à 100 % concernant la famille adoptante, l’adoption peut se faire directement à condition que l’animal soit vacciné et identifié (pour les moins de 6 mois et stérilisé pour les plus agés)

  4. L’animal ne peut pas partir avec la famille adoptante sans identification. Ce n’est pas légal (la loi dit que l’animal doit être identifié lors d’un changement de propriétaire) et tout particulièrement au début car il y a toujours le risque qu’un animal ne retrouve pas sa maison s’il venait à s’échapper accidentellement. En l’absence d’identification ce serait très difficile de le retrouver. Par conséquent l’animal devra être identifié et vacciné (et stérilisé si en âge de l’être) avant l’adoption. Si l’animal n’est pas encore identifié et/ou vacciné, essayez de vous arranger pour que la famille adoptante puisse le récupérer chez le vétérinaire une fois l’identification et/ou la vaccination effectuée(s). Cela permettra aux adoptants de poser toutes les questions qui leur sembleront judicieuses.

  5. Si vous avez besoin de vermifuge ou de Stronghold/Frontline, merci de bien vouloir nous téléphoner et nous vous l’apporterons ou vous l’enverrons. Si l’animal est malade, merci de nous appeler ou nous envoyer un e-mail avant d’aller chez le vétérinaire. Nous pouvons d’ores et déjà vous conseiller et nous avons même des médicaments de base disponibles. Lorsque vous prenez un rendez-vous chez le vétérinaire, contactez-nous à temps de préférence par e-mail de façon à ce que nous puissions envoyer un bon au vétérinaire avant la consultation.

  6. Si vous avez des questions ou des problèmes merci de nous appeler pendant les jours ouvrés dans la mesure du possible car nous ne répondons pas au téléphone durant les week-ends et après 18h. En cas d’urgence, envoyez un e-mail. (nala85480@hotmail.com

  7. En ce qui concerne le contrat d’adoption, vous pouvez le remplir et le signer pour NALA. Vous pouvez prendre le chèque du montant couvrant les frais d’adoption et si l’animal n’est pas stérilisé, la famille vous versera une caution de 150 euros ou vous donnera un chèque de 30 euros pour un mâle ou 60 euros pour une femelle si elle désire le faire stériliser chez un de nos vétérinaires ( Chantonnay, La Roche sur Yon, Les Essarts, Cholet etc.) Merci de tout nous envoyer.

  8. Sur le site de NALA vous pouvez lire un article sur la façon de présenter un chat dans son nouveau foyer, ce qui est très utile pour la famille adoptante , et vous pouvez déjà leur indiquer une ou deux choses http://www.nosamislesanimaux.com/chat-mode-demploi.php. Ces informations ne sont pas seulement utiles pour les familles qui n’ont jamais eu de chats auparavant mais également pour les maîtres expérimentés.

  9. Merci de demander à la famille adoptante de donner des nouvelles concernant l’adaptation de l’animal à son nouveau foyer et bien entendu de nombreuses photos si possible, en particulier lors des premières semaines suivant l’adoption. Merci de nous faire parvenir ces informations par e-mail afin que nous puissions les mettre sur le site. Si tout se passe bien, un mois environ après l’adoption nous changerons les coordonnées sur la carte d'identification car tous les animaux sont inscrits sous le nom de NALA en premier lieu.

Pour tout autre problème et tout particulièrement si vous n’êtes plus en mesure de garder l’animal, merci de nous joindre dès que possible. N’attendez pas le dernier moment ou le week-end de façon à ce que nous puissions trouver une autre famille d’accueil si nécessaire.


(ce texte a été approuvé par la DDPP Vendée le 18 juin 2013) 


NALA 85480, Bournezeau, 17 juin 2013