Un exemple d'un courrier/courriel que vous pouvez envoyer à votre Maire en réponse à une décision/un arrêté  du maire de faire une campagne de capture/euthanasie des chats dans votre commune


Monsieur/Madame le Maire,

Je vous envoie ce courriel car nous avons compris que vous allez faire une capture de chats du village, méthode inefficace par excellence, et qui va coûter très cher à vos concitoyens .... S’en rendent-ils seulement compte? 

Une campagne de stérilisation, lorsqu'elle est correctement mise en place, est la seule méthode efficace qui permet de contrôler les populations de chats sauvages sur le moyen et long terme. Le programme stabilise immédiatement la taille d'une colonie si l’on stérilise au moins 70% des adultes fertiles. Une stérilisation proche de 100% entraîne une diminution progressive de la population dans le temps. Dans la mesure du possible, les chatons assez jeunes pour être facilement socialisés sont retirés et placés pour adoption.

Toutes les autres alternatives, comme l'enlèvement des chats, échouent. 

L’ancienne mesure « traditionnelle » consistait à « capturer et tuer ». Le nombre de chats sauvages actuel est une preuve suffisante de l'échec de cette méthode qui d’ailleurs est, de nos jours, totalement illégale.

Les raisons de l’échec de cette méthode « traditionnelle » sur le long terme sont claires :

Premièrement, il est difficile de capturer tous les chats d'une colonie. Cela peut prendre plusieurs jours et demander de la persévérance. Les agences de contrôle ont rarement les ressources pour maintenir ce genre d'effort. Leurs agents posent quelques pièges, capturent quelques chats, réduisent temporairement le nombre de chats. Ceux qui restent auront vite fait de proliférer de nouveau. Une chatte peut devenir enceinte à l’âge de 6 mois et faire deux ou trois portées de 4 à 6 petits par an, chaque année de sa vie.

Deuxièmement, même si les agents de contrôle réussissent à attraper et retirer tous les chats d’une colonie, ils n’auront fait que de créer l'effet du vide: une fois une colonie de chats enlevée, une autre arrive aussitôt. Une colonie de chats sauvages est entourée par d'autres groupes de chats présents sur les territoires voisins. Normalement, la plupart de ces chats restent en dehors d’un territoire déjà occupé. Par contre, si une colonie est éradiquée, les chats des territoires voisins vont investir le territoire devenu libre et se reproduire.

C'est pour ces raisons que le gouvernement central français préconise une campagne de Capture, Stérilisation et Relâche de chats errants. Page 12 du Guide à l'attention des maires "Fourrière animale" des Ministères de l'Intérieur et de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Fôret (annexe 1):

"Le devenir des chats errants, vivant en groupe dans des lieux publics d’une commune, capturés et conduits en fourrière est le plus souvent réduit à l’euthanasie du fait de la difficulté de leur adoption (âge, sociabilité) et de la surcharge des refuges. Cependant, l’extermination n'apporte pas de solution durable car les sites sont recolonisés par d'autres individus après la capture. Il existe une alternative pour éviter ces colonisations et les nuisances possibles pour les habitants de la commune (bruits, odeurs,...). 

 Il s’agit d’une gestion durable des populations de chats dits « libres » passant par une identification (au nom de la commune ou d’une association), une stérilisation des animaux et un relâchement sur site. Cette forme de gestion permet de réduire le nombre de chats errants, évite la recolonisation des territoires par de nouveaux individus et favorise l’intégration de l’animal en ville."

Depuis le 1er janvier 2012, les propriétaires de chats sont dans l’obligation de faire  identifier leurs chats. Peu sont ceux qui sont au courant. Peu aussi sont ceux qui font stériliser leurs chats. De ce fait, la plupart des chats « sauvages » sont des chats féraux qui ont été abandonnés par des propriétaires irresponsables ou qui sont nés dans la nature de chats abandonnés. Il est donc conseillé de renforcer une campagne de stérilisation de chats dits « harets » par des campagnes régulières de sensibilisation dans votre commune, en insistant sur la nécessité légale de faire identifier les chats et en enseignant les avantages de la stérilisation, et pour la santé du chat et pour avoir un animal de compagnie agréable et propre.

Ces deux mesures conjointes, stérilisation de chats harets plus campagnes de sensibilisation de vos citoyens, feront une solution humanitaire, efficace et permanente au problème de gestion des chats errants dans votre commune.


Je vous envoie en annexe 2 un document de l'association Gaia (de la Belgique) qui pourra vous être utile.


Je vous prie d'accepter, Madame/Monsieur le maire mes respectueuses salutations, 


Annexe 1

Fourriere_animale_guide_cle8629f9.pdf Fourriere_animale_guide_cle8629f9.pdf
Size : 6941.978 Kb
Type : pdf


Annexe 2
Chats_dossiers_aux_communes.pdf Chats_dossiers_aux_communes.pdf
Size : 908.792 Kb
Type : pdf
Make a Free Website with Yola.