Mise à jour 1 septembre 2016

Cette enquête est ouverte pour les habitants des communes suivantes: les Sables d'Olonne, Château d'Olonne et Olonne sur Mer.  Les résultats et conclusions de l'enquête jusqu'à maintenant sont à consulter sur cette page

Une honte inavouable 

la cruauté envers les animaux en France

(the English version of this article was published in the Vendée Monthly August 2013 which you find here)


    On considère apparemment la France comme un pays où l’on aime les animaux mais depuis notre engagement au sein de l’association NALA, nous commençons à en douter.

Selon la Fondation Brigitte Bardot, la France semble détenir le record européen concernant les abandons avec environ 100.000 animaux abandonnés par an. Parmi ceux-là, 60.000 sont abandonnés par des personnes qui partent en vacances l’été. Quasiment tous les ans, les associations de protection animale les plus importantes lancent une campagne d’information juste avant les vacances afin d’essayer de réduire le nombre d’animaux abandonnés. Cela redonne vraiment un certain espoir dans la mesure où au cours des trente dernières années le nombre est descendu de 400.000.

Lors d’une réunion avec la Direction Départementale de la Protection des Populations, nous nous sommes informés auprès d’eux pour connaître le nombre d’animaux abandonnés en Vendée. Ils n’ont pas pu répondre car aucun relevé statistique n’est effectué.






Nero, chien empoisonné en février 2012 

Ils furent même amèrement surpris quand nous leur avons dit que nous avions appris par d’autres associations de protection animale de Vendée qu’il y en avait eu bien plus de 1000 chats et chatons (chiens pas inclus) durant les 9 premiers mois de 2012. (A noter que la capacité des refuges agrées en Vendée est 200 chats (2012)). 

L’adoption de la nouvelle loi (Article L212-10 du code rural et de la pêche maritime) en janvier 2012 exigeant l’identification de tous les chats et les chiens à partir d’un certain âge devait rendre plus difficile l’abandon des animaux par leurs propriétaires. Cependant, dans la pratique, la nouvelle loi ne semble pas être rigoureusement appliquée et les contrôles sont rares. Quelle étrange contradiction à nos yeux car l’amende pour l’abandon d’un animal s’élève à 30.000 euros en étant également passible d’une peine de prison de 2 ans. Ce qui indique tout de même que les autorités considèrent cela comme un grave délit. (Article 521-1 du code pénal).

Le même article du code pénal et les mêmes sanctions s’appliquent pour les actes de cruauté envers les animaux. Une chose encore plus étonnante reste que le fait de tuer délibérément des animaux est moins sévèrement puni, une amende de seulement 1500 € (voir Article R655-1 du code pénal),

Photo: Catherine de Muylder 





Galipette, chatte blessée début 2013 par un piège à mâchoires dont l'utilisation et la détention sont interdites depuis le premier janvier 1995 

au même titre que le fait de tuer involontairement est puni d’une amende de 450 € (Article R653-1 du code pénal).

Une fois encore, lors d’un entretien avec la DDPP, lorsque nous avons abordé le sujet des animaux portés disparus, empoisonnés, mutilés ou tués ils n’avaient aucunes statistiques à fournir. Nous nous sommes donc mis d’accord pour mener une enquête de notre côté et leur fournir ainsi quelques données chiffrées. Le formulaire de cette enquête se trouve ci-dessous.

D’après les réponses que nous avons eues, il est clair que beaucoup de gens ne dénoncent pas de tels crimes. Une des raisons c’est qu’ils pensent que les gendarmes ne sont pas concernés. S’ils ne vous prennent pas au sérieux, soyez tenace car après tout, cela fait partie de leur travail. Cela pourrait être utile de leur envoyer un courrier avec une copie adressée au maire de votre ville, à la DDPP ainsi qu’aux associations de protection animale.

Une autre raison c’est la peur des représailles : pour être tout à fait franc, il y a ici-bas quelques timbrés et certains d’entre eux sont armés. Nous connaissons deux cas pour lesquels les gens ont vu leur animal se faire tuer devant leurs yeux par un voisin mais ils furent trop effrayés pour porter plainte auprès de la police.







Winkie, un des 15 chatons abandonnés en juillet 2013 dans une forêt en Sud Vendée

 

Si vous êtes concernés par un tel évènement, merci de bien vouloir compléter notre enquête ci-dessous. De même, si vous connaissez des personnes touchées par de tels évènements, encouragez-les aussi à la compléter. Les gens peuvent répondre de façon anonyme s’ils le désirent, bien que ce soit utile de fournir des détails sur le secteur concerné, même si ce n’est pas l’adresse exacte. Si suffisamment de gens se trouvent dans un même secteur, alors les gendarmes peuvent effectuer des recherches plus pointues afin de localiser et de discuter avec les suspects potentiels pour les dissuader de tels actes et pour qu’ils prennent conscience de leurs erreurs commises. 


 


Enquête chiens/chats/autres animaux blessés/empoisonnés/perdus en Vendée (seulement)

Ca concerne un:







L'animal a été






Dans le cas d'un deuxième animal l'animal a été






Dans le cas d'un troisième animal l'animal a été






Je l'ai signalé à la Mairie et/ou le vétérinaire



J'ai porté plainte à la Gendarmerie



Merci beaucoup pour votre cooperation!

Make a Free Website with Yola.