Refus par des vétérinaires de donner des soins (l'euthanasie) à un équidé 


Une ânesse de 37 ans a agonisé durant 9 heures suite au refus de plusieurs vétérinaires de venir abréger ses souffrances alors qu’elle était à terre dans  l’impossibilité de se tenir couchée normalement, ayant diverses pathologies, difficultés respiratoires, cardiopathie, arthrose.

Un vétérinaire peut-il refuser d’abréger les souffrances d’un animal ?

Est-ce un acte de cruauté de laisser agoniser volontairement un équidé durant plus de 9 heures ?

Est-ce contraire au Code de déontologie vétérinaire ?

La fin de vie dans des conditions dignes et éthiques peut-elle être refusée par des vétérinaires ?

Des animaux souffrent suite au refus de soins de vétérinaire.

Des élections à l'Ordre National des Vétérinaires auront lieu le 21 novembre 2022.

Une mission de l’Assemblée nationale sur l'application de la récente loi contre la maltraitance animale est en cours.

L'occasion de signaler ces faits de maltraitance, voire de cruauté, de la part de ces professionnels pour que cela change.



L'association NALA 85480 a décidé d'envoyer la  lettre ouverte ci-dessous
courrier refus soins vétérinaires 2.pdf courrier refus soins vétérinaires 2.pdf
Size : 134.324 Kb
Type : pdf
Home      I           Contact             I             Qui sommes nous / Comment adhérer                I  © 2010-2022 NALA 85480 All Rights Reserved.