IMPORTANT!!!

"Hier soir un de nos bénévoles nous a informé que deux rumeurs circulent à propos de nous et de l’association. 
D’abord, nous serions accusés d’utiliser l’argent de NALA et des tarifs vétérinaires préférentiels pour nos propres chats au lieu de payer le prix normal. Deuxièmement, que nous ne travaillons plus avec un certain vétérinaire. Ces deux rumeurs sont fausses, alors je voudrais les arrêter tout de suite.
D’habitude c’est Nigel et moi qui prenons (et ceci avec grand plaisir) en famille d’accueil les chats qui sont difficiles à placer, car non sociabilisés, pas considérés comme mignons ou gentils, ou parce qu’ils sont noirs, ou agressifs, ou qu’ils ont des problèmes de santé, ou d’autres familles d’accueil ne sont pas disponibles pour s’occuper d’eux comme il faut. Ces chats sont pris en charge au début conformément aux règlements de NALA (stérilisation, vaccination, identification aux prix préférentiels pour l’association) tant que nous croyons qu’il sera possible de les placer dans une famille. Pourtant, si, après avoir tout fait pour les éduquer, les soigner, les guérir, les sociabiliser etc., nous nous rendons compte qu’il y a peu de chance qu’ils soient adoptés, nous les adoptons officiellement nous-mêmes et à partir de ce moment-là nous payons les prix normaux du vétérinaire.
De ce fait, nous avons actuellement 16 chats dans notre maison, dont seulement 3 étaient à l’origine les nôtres. Sans NALA et notre amour pour ces animaux, nous n’aurions jamais pris en charge autant de chats. Ce n’est pas vraiment une situation qui nous convient, mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Nous ne mettons pas des animaux à la rue et nous ne les faisons pas euthanasier juste parce qu’ils sont difficiles à faire adopter. Même que ce soit beaucoup de travail, nettoyant du pipi ou du vomit chaque matin, nettoyant tous les jours d’innombrables bacs à litière, approvisionnant les chats en nourriture et litière tous les jours, ce qui nous coûte cher et que nous ne payons pas avec les fonds de l’association, et même si les animaux abîment nos meubles et notre maison…. nous le faisons par amour pour ces animaux.    
Donc, en bref, non, nous ne nous servons pas de l’argent de NALA pour nos “propres” chats. En fait, quoique beaucoup de gens généreux nous aident et fassent des dons à l’association, il nous arrive souvent d’avoir à payer de notre propre argent pour que l’association continue à fonctionner. En plus que le temps que nous dédions à gérer l’association, nous payons aussi les coûts administratifs: timbres, appels téléphoniques, cartouche d’encre pour l’imprimante, papier, les annonces (8€ pour mettre une annonce en tête de liste), et les frais de transport.
Cette année, à nos propres frais, nous avons livré deux chats au Pays Bas et nous avons aussi assisté à une conférence en Belgique au sujet du bien-être animal en Europe. Nous sommes peut-être trop naïfs: cet été nous avons accepté de prendre temporairement sur notre terrain deux béliers. Quand le moment était venu pour les rendre, leur propriétaire nous a dit qu’elle ne pouvait plus les garder et qu’elle les ferait euthanasier. Nous leur avons trouvé un endroit où ils pourront vivre heureux pour le reste de leur vie, mais ils n’y seraient acceptés que s’ils étaient castrés. Nous nous sommes mis d’accord avec leur propriétaire pour la castration… sauf que maintenant il paraît qu’elle n’est pas prête à participer aux frais vétérinaires. Nous avons donc lancé un appel aux dons. Le montant qui n’en est pas couvert sera à nos propres dépens.  
En ce qui concerne la deuxième rumeur, que nous ne travaillons plus avec un certain vétérinaire, elle est démentie par le fait que le vétérinaire concerné nous aide à organiser notre campagne de stérilisation et sera justement occupé, dans quelques jours, à travailler pour l’association NALA. 
Nous ne sommes qu’humains et quoique commis à aider les animaux en détresse, il y a des limites à ce que nous pouvons faire. Nous préférons donc travailler avec des gens gentils. Nous sommes tous bénévoles et nous ne sommes pas dans l’obligation d’apporter notre aide. Cependant, certaines personnes ne semblent pas apprécier notre situation et s’attendent à ce que nous fassions tout ce qu’elles nous demandent. Nous ne savons pas qui a lancé ces rumeurs, mais nous soupçonnons que c’est quelqu’un qui n’aime pas que nous lui disions “Non ». Nous aurions pu ne pas faire attention à ces rumeurs, et c’est ce que nous avons fait il y a quelques semaines quand elles sont venues à nos oreilles, mais maintenant qu’elles se répètent nous avons décidé que nous ferions mieux de mettre les choses au clair. Si d’autres rumeurs se propagent, veuillez me contacter au 07 70 31 54 59 pour que nous puissions les stopper net. Et pour ceux qui n’ont rien de mieux à faire que de salir la réputation de NALA, s’il vous plaît tourner votre frustration, jalousie, déception ou colère vers des actions plus positives, comme aider activement les animaux. Le monde n’en sera que meilleur.
Merci de votre attention et d’avoir eu la patience de lire ce mot…. Maintenant, retour au travail comme d’habitude." 
Marit