Serez-vous le porte-parole des animaux aux élections municipales de mars 2014?

 

En cette période électorale, vous avez un rôle primordial à jouer dans votre municipalité pour améliorer le bien-être des animaux. En effet, les élus sont au premier rang des intervenants pouvant avoir un rôle clé tant dans le bien-être animal que dans le contrôle des populations errantes. 

Quel rôle pouvez-vous jouer personnellement dans ce processus outre vous présenter aux élections?  En tant que contribuable, vous pouvez vous présenter à la municipalité ou au conseil de ville pour poser des questions. Ce petit geste bien anodin envoie pourtant le message clair que des citoyens ont à cœur le bien-être des animaux. Il peut aussi faireprendre conscience à votre municipalité que ces petits êtres sans voix et sans vote ont néanmoins des droits et que les maires et les conseillers ont des devoirs envers eux. Vous pouvez donc demander aux maires et aux conseillers qui se présentent d’exprimer leur agenda en ce qui concerne le bien-être animal et aussi exiger des changements en exerçant votre droit de vote le jour venu.

Parmi les questions de nature à vous aider à faire un choix éclairé, en voici quelques suggestions:

  • Le sujet du bien-être animaI et de la protection des animaux fait-il partie du programme électoral des candidats?
  • Y aura-t-il un référent ou un conseiller dans le conseil municipal de votre commune qui s’occupe des animaux? 
  • Que fait votre mairie pour enseigner et exiger qu’on s’occupe de façon responsable d’un animal dont on est propriétaire?  
  • Vos règlements municipaux sont-ils éthiques, équitables et encouragent-ils les propriétaires à être responsables afin de trouver des solutions en amont du problème et non pas seulement en aval?
  • Comment agit votre municipalité lors de la découverte d’un animal errant ?  Quelles dispositions votre municipalité a-t-elle prise pour s’assurer qu’un animal errant retrouve sa famille ou en trouve une nouvelle s’il n’est pas réclamé? Votre mairie a-t-elle des conventions avec les vétérinaires pour des animaux trouvés blessés? 
  • Les contrats pour appliquer les règlements de la municipalité en ce qui concerne les animaux sont-ils donnés à des particuliers, des compagnies privées à but lucratif ou à des organismes à but non-lucratif ?  Selon le cas, cela va impacter sur les solutions proposées à vos élus par leur contrôleur.
  • Votre municipalité a-t-elle mis en place des dispositions humanitaires et éthiques pour la gestion des chats errants adoptables ou non? Connaît-elle les programmes de capture-stérilisation-retour  et si oui, en a-t-elle adopté un? 
  • Quelle est la politique de la ville en ce qui concerne l’utilisation de raticide? Chaque année, d’innombrables animaux domestiques, ainsi que les prédateurs sauvages des rongeurs, sont empoisonnés soit par ingestion directe de l’appât soit par ingestion d’un rongeur empoisonné.
  • Est-ce que la mairie possède un lecteur de puce d’identification électronique ? Si elle n’en a pas, est-ce qu’elle envisage d’en acheter ? Pouvoir savoir immédiatement si un animal errant est « pucé » éviterait bien de visites chez un vétérinaire pour vérifier ou de frais de fourrière…..En rappelant que l’identification est maintenant obligatoire pour tout chat à partir de l’âge de 7 mois et pour tout chien à partir de 4 mois.

 

Les animaux n’ont que votre voix pour s’exprimer. 

N’hésitez pas à l’utiliser!